Home > Algerian politics, Algerie, Bouteflika, Les elections Presidentielles > Algérie: Les arguments en faveur d’un boycott des élections présidentielles du 17 Avril

Algérie: Les arguments en faveur d’un boycott des élections présidentielles du 17 Avril

Ce matin, nous avons appris que Bouteflika a annoncé officiellement sa candidature à la présidence de l’Algérie. Plus convenablement et correctement, son Premier Ministre, Abdelmalek Sellal, a annoncé samedi  à Oran la candidature du président de la République Bouteflika à l’élection  présidentielle du 17 avril prochain. Alors, qu’est-ce qui peut être fait, ou plus concrètement que peut-on faire face à cette candidature sachant que l’Algérie ne peut se permettre un autre terme d’un président qui n’est même pas capable d’annoncer sa propre candidature? En un mot: Le Boycott total et massif  des élections présidentielles du 17 Avril. Ce boycott est d’une nécessité absolue. Dans ce billet, je présente les arguments en faveur du boycott.

1

1 – En ce moment, quel est vraiment l’argument contre la 4ème candidature de Bouteflika? Logiquement, et au-delà de nos sentiments personnels envers Bouteflika et au-delà du fait que sa présidence a été un échec total, le seul argument contre sa candidature est sa maladie, et qu’il est malade. C’est l’unique argument. Mais Bouteflika peut toujours présenter un dossier médical attestant qu’il est à la hauteur de ses fonctions, et qu’il est apte a faire son travail. Et il peut toujours trouver un moyen de faire quelques discours de campagne électorale. Une courte campagne avec quelques rassemblements électoraux qui sont bien mis en scène n’est pas quelque chose d’impossible à faire. Cela donnera l’impression qu’il est capable de mener une campagne plus au moins normale, et donc une présidence normale

2 – Y a-t-il un argument constitutionnel contre sa candidature pour un 4ème mandat ? Non, pas vraiment. Constitutionnellement, il peut briguer un autre terme et il peut être président pour une quatrième fois surtout s’il a une autorisation médicale.

3 – Alors, vous dites, pourquoi donc boycotter l’élection présidentielle? Qu’est ce que cela va faire changer? Ou qu’est ce que cela va apporter concrètement? Et je dis si le boycott est bien organisé et s’il est massif, et que les rues sont vides le jour du scrutin, et que les bureaux de vote sont vides le jour du scrutin, le peuple Algérien va forcer ce gouvernement à tricher, à frauder. Et c’est exactement ce que nous voulons. Nous voulons qu’ils trichent. Nous voulons qu’ils truquent les résultats des élections afin d’avoir un grief réel, un argument solide et légal contre eux afin d’agir, afin d’organiser des marches, afin de protester ce pouvoir, et de forcer le changement. La fraude donnera au peuple Algérien non seulement l’argument moral et la base pour un mouvement protestataire, mais elle lui donnera aussi l’argument juridique et legal.

4 – Si le peuple commence à protester maintenant, et a se précipité dans la rue, je pense que ça ne marchera pas. Pourquoi ? Parce que ce gouvernement avec son appareil de sécurité et son vaste réseau de clients vont utiliser cela comme une occasion pour dire que le peuple Algérien, ceux qui sont dans la rue en train de protester la candidature de Bouteflika n’ont pas un réel argument juridique ou même politique à présenter. Ils diront, “Mais vous avez le choix entre les candidats, allez-y, vous pouvez voter pour un autre candidat, vous pouvez même voter contre Bouteflika. Personne ne vous force a voter pour lui! Pourquoi donc êtes-vous dans la rue? Si vous êtes dans la rue c’est que vous devez travailler pour une force étrangère, et que vous voulez déstabiliser le pays” etc., et on connait tous la chansonette de cette fameuse main étrangère. Cela serait leur contre-argument, et il est solide.

5-Le mouvement pour le boycott des élections du 17 Avril permet d’avoir ou de construire une structure organisationnelle et de la mettre en place pour mobiliser le peuple Algérien. Ceci est extremement important parce qu’il n’y pas un mouvement protestataire qui a abouti a un résultat solide et concret qui a été complètement ad hoc ou spontané et sans organisation. Le boycott permet aussi aux leaders de faire campagne pour boycott et la faire activement, avec l’organisation de rassemblements pour réveiller la conscience politique des Algeriens. En plus, il permet de mettre une commission d’observation des élections en place et d’inviter les organisations internationales à observer les élections. Et surtout, il permet également aux partisans du boycott et du “contre un 4e mandat” de connaître leur force, de connaitre combien de personnes  sont vraiment contre un 4e mandat et contre Bouteflika et contre ce système, et pour ou veulent le changement. Le taux de participation s’il est extrêmement faible permettra aux dirigeants du boycott et au peuple de dire «Vous voyez, la majorité du peuple est contre vous, et votre politique. Et on a le nombre pour le prouver.” Ensuite, ces dirigeants avec la légitimité dérivée de la réussite du mouvement de boycott peuvent organiser des rassemblements et un mouvement protestataire ayant pour but de provoquer le changement politique tout en sachant que la majorité du peuple les supporte. .

6- On sait tous que le gouvernement veut et adore avoir l’approbation internationale et la bénédiction de la communauté internationale plus que toute autre chose. Si le boycott fonctionne et est massif, et lmouvement de protestation qui suit est pacifique, on va forcer la main de la communauté internationale de ne pas prendre parti pour Bouteflika, de ne pas bénir son réélection ou son gouvernement, et de ne pas reconnaître les résultats. Tout cela pourrait être le résultat d’un boycott bien organisé des élections présidentielles. Si cela se produirait, vous verriez comment les fondations même de government et de système trembleraient jusqu’à leur effondrement.

Voila, C’est tout ce que j’ai à dire à ceux qui me posent des questions sur le bien-fondé d’un boycott. Je suis peut-être correcte dans mon raisonement comme je peux aussi avoir tort. Le peuple algérien a suffisamment de temps pour organiser un mouvement de boycott bien orchestré. Et comme Mahatma Gandhi disait “qu’un ‘non’ prononcé avec la conviction la plus profonde est meilleur qu’un ‘oui’ prononcé simplement pour faire plaisir, ou pire, pour éviter les ennuis” (“A ‘no’ uttered from the deepest conviction is better than a ‘yes’ merely uttered to please, or worse, to avoid trouble.”). Ce que Gandhi avait dit était vrai alors et est encore plus vrai aujourd’hui. Dans l’avenir le plus immédiat, il y aura beaucoup de troubles en Algérie, et le peuple Algérien ne peut les éviter pour toujours en faisant l’autruche. Tôt ou tard, ce peuple devra faire face et accepter sa responsabilité. Même les mouvements protestataires les plus pacifiques générent la violence et provoquent la répression. Le plus tôt les Algériens embrassent ce fait, le mieux ils peuvent s’organiser pour minimiser et contrôler la réaction de la rue.

L’annonce de la honte

About these ads
  1. Far3oune
    February 23, 2014 at 3:43 am

    امركئ صهيني حقير رؤح …. مك يا … …ا رجل عايك حنيا

    • February 23, 2014 at 3:47 am

      Désolé, mais j’ai dû censurer votre vulgarité. la prochaine fois, essayez de vous exprimer sans “sfaha”

  2. algerien efhale
    February 23, 2014 at 3:07 am

    Sahyouni 9wade elssahyoune

  1. April 17, 2014 at 12:35 am
  2. February 26, 2014 at 8:37 pm
  3. February 24, 2014 at 8:20 pm

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

Follow

Get every new post delivered to your Inbox.

Join 217 other followers

%d bloggers like this: