Home > Algerian politics > L’Apres-Bouteflika: La Sale Guerre des Clans, le Game is On

L’Apres-Bouteflika: La Sale Guerre des Clans, le Game is On

Par: La Septieme Wilaya

Quelque chose est pourrie au Denmark, a écrit Shakespeare. Eh bien, quelque chose est très pourrie dans le royaume de la “DRS”. Pendant les 3 dernières semaines, plusieurs événements et incidents ont eu lieu indiquant qu’une guerre entre les différents clans de la DRS, de l’Armée et du cercle proche du président a commencé pour la succession de Bouteflika.    Cette guerre ou guéguerre est basée sur deux piliers: 1) psychologiquement dérouter la population algérienne avec des nouvelles révélations publiées dans différents journaux proche des services secrets; et 2) physiquement déstabiliser une région du pays par la relance des groupes terroristes oh-si-bien dormants jusqu’ici. En faisant cela, ces clans peuvent déstabiliser ou menacent de déstabiliser l’ensemble du pays.

C’est un modus operandi bien classique de presque tous les services de renseignement du monde. Tout d’abord, il faut dominer et occuper les esprits, et puis leur faire faire tout ce que vous voulez qu’ils fassent une fois bien conditionnés. C’est ce que nous avons observés ces derniers temps. Premièrement, nous avons la publication de plusieurs articles dans El-Watan et dans d’autres manchettes où de nouvelles révélations/information sur des terroristes bien connus tels que Malik Medjnoun, Abderazak le Para, et Hassan Hattab refont surface.      Dans la plupart de ces articles, les auteurs soupçonnent directement ou indirectement  l’implication de la DRS soit dans l’enlèvement et le meurtre de touristes étrangers en Algérie durant la fin des années 1990,  soit dans l’assassinat du chanteur kabyle, Lounès Maatoub.  Par ailleurs, ces articles clairement font allusion au fait que ces émirs terroristes dont les mains sont couvertes du sang du peuple Algérien appartenaient ou travaillaient pour la DRS. Si cette information a été divulguée par des éléments de la DRS,  cela veux dire que nous sommes en train d’assister à de sérieuses divisions au sein de cette organisation très obscure. Ou bien nous sommes en train d’assister à une offensive menée par l’armée et l’entourage des hommes du président visant à discréditer la DRS et l’éliminer de la possible course infernale pour la succession de Bouteflika.

À peu près au même moment que ces articles ont été publiés, une vidéo a fait surface sur YouTube montrant un terroriste tenant une arme semi-automatique et d’une façon incohérente dit qu’il a travaille pour la DRS, et suivant les ordres de cette organisation il a commis tel et tel crime et a participé à une telle opération dans la région de la Kabylie. Ce que cet homme est en train de dire est que la DRS est derrière un grand nombre d’opérations terroristes en Kabylie. Si nous ajoutons à cela que l’AQMI a publié une déclaration cette semaine dans laquelle la branche d’Al-Qaeda au Maghreb renouvelle son engagement au terrorisme en Algérie et sa volonté à combattre le gouvernement et le peuple Algérien, sans oublier  l’incident de l’Azzazga, ben !!! Il y a une seule conclusion: quelqu’un essaie de déstabiliser la Kabylie et donc déstabiliser le gouvernement et le pays.

Alors, comment devons-nous lire tout cela? Et que devons-nous faire de tout cela? D’abord, il ya clairement une guerre entre les différents clans pour l’après Bouteflika. Deuxièmement, cette guerre a lieu entre le cercle proche de Bouteflika composé de généraux et de certains éléments fidèles au président à l’intérieur de la DRS contre les éléments les plus « hardcore » au sein de la DRS et de l’armée. Troisièmement, chaque groupe est en train d’exhiber ses muscles. Ce que ces clans ont clairement dit durant les deux dernières semaines, c’est qu’ ils ont le pouvoir de ressusciter le terrorisme ; ils ont le pouvoir de déstabiliser la région de la kabylie, c’est a dire, pratiquement déstabiliser l’Algérie tout entière ; et ils ont le pouvoir de mettre en cause le gouvernement et le DRS dans l’assassinat de plusieurs Algériens innocents. En un mot, ces clans ont le pouvoir de déstabiliser complètement Algérie.

Que doit faire le peuple algérien pendant cette guéguerre sérieuse? En un mot : rien. Le peuple algérien ne doit pas prendre part directement ou indirectement dans cette sale guerre de palace. Cette guerre ne concerne pas le peuple algérien. Il n’ya pas de bons ou de mauvais hommes dans cette guerre des clans. Il n’y a que la peste, le choléra, et la vermine, et on ne peut pas choisir entre ses détestables options. Ces clans veulent impliquer le peuple dans leur sale besogne pour apporter une certaine crédibilité à leurs actions. Mais le peuple doit être très vigilant.  La seule action que le peuple algérien puisse faire est de rejeter les deux clans dos a dos; de rejeter toutes les querelles; de rejeter tous représentatifs de cette dictature sanglante. Le peuple algérien doit et devrait uniquement demander “Issqat al-nidame

  1. D.Benchenouf
    October 28, 2011 at 8:31 pm

    Bonne analyse. Oui, tout le régime est en phase de recomposition, pour ne pas dire de décomposition politique. Si nous étions mieux préparés, cela aurait été le moment idéal pour bousculer cette oligarchie, et la pousser vers la porte de sortie. Malheureusement…

  2. June 29, 2011 at 4:44 pm

    hi,
    when i was reading the article, i suspected that i read something like this in the web site of http://www.lequotidienalgerie.org/ , maybe it is a coincidence !
    the article is in this link :
    http://www.lequotidienalgerie.org/2011/06/28/panique-au-drs-la-tentation-du-chaos/

    • June 29, 2011 at 5:06 pm

      Indeed, our posts/articles overlap a little. In fact, We shared our post with the author of the LQA’s article (M. Djamaledine Benchenouf), and he read it first before we even put it online. He even commented on it privately by saying “i am glad we see things in the same way” [translated from French]. By no means we attempted or even tried to plagiarize M. Benchenouf’s work and effort. We just used the same public information and we reached slightly different conclusions. What is apparent to anyone who is observing the situation closely in Algeria these days, however, is that there has been an uptick in terrorist threats and activities. This, we think, is not a coincidence, but a deliberate attempt at creating a climate of fear, and it is our belief that this is a direct result of a struggle between the different clans and groups within the highest spheres of power over the succession of Bouteflika.

      • June 30, 2011 at 10:02 am

        hi,
        I’m glad that you gave me credit and reply my comment.
        about the situation in Algeria, i think like you said the game is on.

      • June 30, 2011 at 4:29 pm

        You welcome. Anytime.

  1. No trackbacks yet.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: