Home > Conflict, Iran, Israel > Israël-Iran: L’improbabilité d’une attaque

Israël-Iran: L’improbabilité d’une attaque

Ces deux dernières semaines, la presse écrite et les médias audio-visuels ont avancé l’idée ou la thèse d’une attaque probable d’Israël sur l’Iran. La question que tout le monde doit se poser est de savoir si ces spéculations ont des bases rationnelles et si une telle attaque est même possible quand nous prenons en considération la situation qui évolue rapidement dans le Moyen-Orient et dans les pays occidentaux.

La presse israélienne note que le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou et le ministre de la défense, Ehud Barak, ont été jusqu’à parler d’une éventuelle attaque—des frappes, plus précisément–israélienne contre les installations iraniennes d’enrichissement nucléaire.

Personne ne sait si les deux sont en train de juste essayer de créer un environnement menaçant pour l’Iran dans l’espoir d’intimider Téhéran sur un large éventail de questions, ou si leurs spéculations servent a préparer l’opinion publique israélienne pour une attaque réelle. Le problème avec les déclarations pompeuses visant a effrayer l’ennemi, si c’est ca leur tactique, c’est que ce discours irresponsable peut engendrer une escalade d’actions et de réactions que personne ne peut éventuellement contrôler qu’on le veuille ou non.  C’est cette erreur là que Gamal Abdel Nasser a probablement commis dans la guerre de 1967 ; les faucons israéliens tels que Moshe Dayan a profité du discours menaçant et des rodomontades de Nasser pour lancer une attaque qu’ils ont décrit comme préventive (pre-emptive).

L’ancien chef des services secrets israéliens, Meir Dagan, a révélé qu’il ya un an, que lui et d’autres responsables de la sécurité avaient stopper le duo Netanyahou-Barak d’engager Israël dans une probable attaque sur l’Iran. Dagan a déclaré qu’une attaque sur l’Iran était «la plus stupide idée que j’ai jamais entendu.” Dagan, toujours selon la press Israélienne, dit que le duo Netanyahou-Barak n’est pas en train de calculer les retombées désastreuses, non seulement d’une attaque probable sur l’Iran, mais aussi de la fanfaronnade de leurs discours. Selon Dagan, les malades mentaux sont en charge de l’asile en ce qui concerne la posture d’Israël vis-à-vis de  l’Iran.

Si ce que Dagan a déclaré est exact, alors il est tout à fait plausible que Netanyahou et Barak sont encore engage dans un tour de prestidigitation très dangereux. D’autre part, il n’est pas évident qu’ils ne puissent obtenir le support nécessaire et primordial de l’establishment de sécurité israélien.  Le Maariv a rapporté (en hébreu traduit en anglais), le 3 novembre, selon le Centre USG Open Source, que Barak a des relations épouvantables avec ses généraux, y compris le chef d’état major, le lieutenant général Benny Gantz. La crise de confiance entre les généraux et Barak s’étend, dit Maariv, au Mossad et les services de renseignement israéliens.

Si ce rapport est vrai, il se pourrait bien que les successeurs de Dagan (ancien chef des services secrets israéliens) seront impossible à convaincre de la sagesse d’une attaque sur Iran.

Ceci dit, je pense que Netanyahou et Barak sont en train de bluffer, et ont eu recours à l’opposition de leur services de sécurité comme une explication commode pour expliquer qu’ils ne vont pas aller au-delà des menaces et des fanfaronnades.

Mais il y a aussi une considération très importante dans tout cela est qu’il est difficile de croire qu’Israël n’oserait lancer une telle attaque sans le feu vert de l’administration Obama. Israël doit avoir besoin des États-Unis pour le ravitaillement des armes et des pièces de rechange si les hostilités deviennent hors de contrôle. Non seulement, Israël devrait avoir besoin de ravitaillement  et de pièces de rechange, mais devrait avoir un besoin crucial des systèmes de signalisation et d’autres renseignements pour accomplir sa mission. Chose qu’Obama n’accorderait pas.

Par ailleurs, Israël n’aura pas le « feu vert » de l’administration d’Obama  tand que les troupes américaines sont toujours stationnées en Irak et leur retrait ne se fera qu’au bout de plusieurs mois. Un « feu vert » d Obama mettrait plus de 80000 soldats Américains dans une situation très vulnérable aux attaques de la part des chiites radicaux.  On entend déjà des grognements sérieux de la part d’anciens généraux à la retraite comme Amiral Michael Mullen (ex-Chairman du Joint Chiefs of Staff) que le retrait des troupes est la phase la plus dangereuse d’une opération militaire et « que nous n’avons pas besoin d’agitations supplémentaires dans la région.”  En plus, une frappe Israélienne sur l’Iran relancerait l’activité des milices de Moqtada al-Sadr, l’Armée du Mahdi, à cet effet, et tout le monde à Washington est bien conscient de cela. Aucun membre de l’administration d’Obama (militaire et civil) ne veut voir les convois des soldats Américains attaquer alors qu’ils se dirigeraient vers la frontière koweïtienne. Donc le tout est hors de question, au moins jusqu’en Janvier et au-delàs.

Même après que les troupes américaines sont hors d’Irak, les États-Unis veulent essayer de garder un certain niveau d’influence à Bagdad. L’administration Obama se rend compte qu’une attaque israélienne contre l’Iran pousserait bon gré mal gré presque certainement le Premier ministre irakien Nouri al-Maliki dans les bras de Téhéran. Même l’ambassade américaine à Bagdad serait vulnérable à une attaque massive, surtout une fois que les troupes sont en dehors du pays. Il faut se rappeler qu’Al-Maliki a soutenu le Hezbollah du Liban contre Israël pendant la guerre de 2006, et certainement adopterait la même position dans l’éventualité d’un autre conflit entre Israël and l’Iran—même si ce conflit serait une sérié de bombardements visant le complex de Natanz. La position éventuelle d’Al-Malaki n’est pas une conjoncture ou une supposition si on tient compte que son parti, Al-Da’wa Islamiya, a été partiellement responsable de la formation et la création du Hezbollah au Liban en 1984.

Par ailleurs, l’Iran a encore la capacité de nuire énormément à la posture diplomatique et militaire des États-Unis en Afghanistan, dont Obama veut aussi commencer à terminer, avec une réduction progréssive des troupes prévue de 30000 dans la première moitié de 2012.

Un dernier point, mais non des moindres, et qu’une attaque israélienne contre l’Iran effectivement mettrait fin a ce qui reste du printemps arabe. Le peuple Syrien serait forcé de se rallier derrière Bachar al-Assad et ses alliés iraniens. Probablement le même scenario serait valide au Yémen, ou Ali Abdallah Saleh saurait utiliser une telle attaque pour faire taire son opposition et pour booster sa stature au près du peuple Yéménite.

Ce qu’une attaque israélienne sur l’Iran donnerait est une alliance Téhéran-Bagdad-Damas-Beyrouth, créant une instabilité énorme dans la région et créant un casse-tête et une instabilité géopolitique d’une envergure incroyable pour les États-Unis, les pays du Golfe ainsi que les pays du basin Méditerranéen; une  instabilité dont Israël même serait la première victime .  Une telle attaque donnerait certainement aux Frères musulmans un coup de pousse électoral incroyable dans tout les pays en phase de transition démocratique.

En plus, une attaque pareille artificiellement augmenterait le prix du pétrole de manière significative, ce qui pourrait pousser l’économie américaine et l’économie des pays de la zone euro dans une deuxième récession profonde (une recession en W), ainsi tuant les chances de réélection d’Obama, de Sarkozy, de Cameron, etc.

Depuis son élection, Obama a montré qu’il désapprouve de l’aventurisme politique. Il était difficile à convaincre sur la guerre de Libye, et même après avoir donner son accord, il a insisté sur une sérié de conditions qui n’ont pas beaucoup plu à Sarkozy et aux dirigeants de la Ligue Arabe. 2012 sera une année électorale pour lui et il veut être en mesure de faire campagne sur le thème d’un apaisement politique du Moyen-Orient en pleine transition démocratique ; pas sur le thème d’un Moyen-Orient à feu et à sang. 1956, le président Eisenhower était furieux a propos de l’attaque  israélo-franço-britannique sur l’Egypte parce qu’elle a pris place quelques semaines avant le jour des élections, ce qui lui donnait l’air d’être faible et pas en contrôle de la politique étrangère Américaine. Pour la même raison, Obama n’approuverait pas d’une attaque sur l’Iran, maintenant que la saison électorale est en pleine effervescence.  Ce qui me pousse à dire que d’après mon analyse qu’il n’y aura pas de « feu vert » de la Maison Blanche validant l’aventurisme israélien concernant l’Iran.

Juan Cole

  1. God
    January 2, 2012 at 6:58 pm

    Iraq today, is a shattered country, due to a pair of long-lasting wars. Also, suicide bombings, civil war and foreign occupation has destructed the nation of Iraq in more than twenty years.

    • January 3, 2012 at 12:06 am

      I am not sure you are making a whole lot of sense or maybe i didn’t understand what you meant to say. In any rate, i am not taking about Iraq in my article, i am talking about Iran…i don’t see the connection really, but that’s just me

  2. lavkarbo
    December 18, 2011 at 6:42 pm

    Not the best post unfortunately. Sorry to be so blunt!

    • December 19, 2011 at 7:28 pm

      Why don’t you elaborate a little more? Or if you are here just to make asinine drive-by comments like this one, well you can keep it to yourself

  3. guc
    December 15, 2011 at 4:34 am

    I simply want to give an enormous thumbs up for great information you’ve here on this post. I will probably be coming again

  4. futur
    November 27, 2011 at 3:37 am

    Hi from Japan. I am practicing my English and arrived to this blog just to say how much I respect reading it everytime you post. Could you please message me the next time you post. My email is Tebeau@reviewtable.gov . Thank you

    • November 29, 2011 at 3:29 am

      Well, you can subscribe to the blog and you will get automatically all the updates

  5. prooth
    November 24, 2011 at 10:03 am

    I would say it can be my extremely 1st time viewing your web site. I can undoubtedly say that it contains a great number of helpful points. Excellent website.

  6. mob
    November 13, 2011 at 6:05 am

    This post could not be more right!

  1. No trackbacks yet.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: