Home > Algerian politics, Dieudonné, France, Francois Hollande, Immigration > La France: Un pays entier paralysé par un humoriste

La France: Un pays entier paralysé par un humoriste

Un pays entier paralysé par un humoriste, c’est la blaque de 2014! Ce matin, j’ai parcouru rapidement la une des journaux français (voir ci-dessous), et presque tous les titres de tous les grands journaux ont parlé et ont couvert la même histoire, celle de Dieudonné. Pendant des semaines et des semaines, une petite querelle insignifiante entre un humoriste (dont j’en ai rien à cirer) et le gouvernement domine la France entièrement—l’ensemble de l’establishment politique, gauche, droite et centre, la nation et ses élites, et les intellos de gares ont complètement perdu tout sens de priorités, toute proportion, et tout respect pour les libertés fondamentales.

Ce qui se passe en France avec cette histoire ridicule de “La Quenelle” est tout simplement une agression contre la liberté d’expression, et par conséquent une agression contres toutes les libertés. Comme George Orwell l’a si bien dit, “Si la liberté signifie quelque chose, elle doit signifier le droit de dire aux gens ce qu’ils ne veulent pas entendre.” Une liberté n’est valable et précieuse que quand elle est attaquée, et que quand elle teste notre goût et les limites de notre tolérance.

Je ne connais pas ce Dieudonné (j’ai brièvement visionné une ou deux de ses vidéos sur youtube), et j’accorde la possibilité à ses critiques qu’il pourrait être un trou-du-cul stupide. Mais même les abrutis stupides ont le droit d’exprimer leurs opinions aussi fort et aussi odieusement que possible. Si vous limitez le droit d’un trou-du-cul à exprimer son opinion idiot au nom d’un certain standard d’une rectitude politique bizarre, et l’Etat met toute sa puissance pour l’écraser et le persécuter, dans ce cas quelles garanties le peuple a que l’État n’écraserait pas un discours légitime et valide un des ces jours? Parce que quand l’Etat commence à piétiner, à écraser, et à étouffer un discours que nous n’aimons pas, un jour ou l’autre l’Etat piétinerait, écraserait, et étoufferait un discours que l’Etat n’aimerait pas, et cela c’est la definition même de la tyrannie. Une fois qu’un Etat est attaché au principe de faire taire les voix de l’opposition ou des voix à l’encontre d’un certain consensus social basé sur la tyrannie de la rectitude politico-politicard, il n’a qu’un seul chemin à suivre, celui de ​​la répression, et cela jusqu’à cette Etat devienne une source de terreur pour tous ses citoyens.

Oui, la liberté d’expression ne protège pas les idiots qui l’abusent, et oui la liberté d’expression a des conséquences, mais ses conséquences doivent être du domaine de la sphère privée, pas celle de l’état. Il appartient aux citoyens et au public de sanctionner cet humoriste en refusant d’assister à ses spectacles. Ce n’est certainement pas à l’Etat d’émettre une injonction juridique et de forcer les théâtres de fermer leurs portes à son spectacle. Cela est purement et simplement un acte tyrannique. Cet affaire Dieudonné est un indicateur de la petitesse et de l’étroitesse de la voie sur laquelle la France s’est engagée pendant ces deux dernières décennies. Une France qui a peur de son ombre, fermée et recroquevillée sur elle-même, et qui refuse de s’ouvrir sur le monde parce qu’elle n’est plus sûre de ses valeurs, de ce qu’elle représente, et de ce qu’elle veut. Bref, une France qui se rétrécit et se contracte rapidement, timorée et tirée entre son soi réactionnaire basé sur l’ethnocentrisme et la xénophobie et son désir de rester et de représenter quelque chose qu’elle n’est plus en mesure de l’être et/ou de représenter.

Et juste pour finir, c’est vraiment drôle de constater que l’Etat français se comporte avec Dieudonné comme Khomeini et la théocratie Iranienne se sont comportées avec Salman Rushdie en interdisant son livre. En outre, que faut-il dire aux millions de musulmans de France qui ont été choqués et dégoûtés par les caricatures de Charlie Hebdo du prophète Mohammed? A cette époque-là, l’ensemble de la classe politique française chantait en unisson les louanges de la liberté d’expression que les braves cartoonists de Charlie Hebdo representaient. Et c’est grâce à cette liberté que les cartoonists avaient le droit de représenter le prophète comme un pédophile ou un terroriste. Ces politicards et les intellos de gares disaient au monde “C’est ça la France!” “La France est l’incarnation de ces libertés universelles, vous pouvez soit faire partie de la France ou de la quitter.” Et vous savez quoi? Je suis entièrement d’accord. Mais alors, où est cette classe politique française? Et où sont ces politicards et ces intellos qui chantaient magnifiquement les louanges de la liberté d’expression il y a de cela quelques années?  Où est cette France? Pourquoi est-elle muette maintenant alors que cette même liberté d’expression qui a couvert et a protègè les cartoonists de Charlie Hebdo doit aussi couvrir et protèger Dieudonné? Oh l’incohérence intellectuelle est la marque même de l’imposture et de la duplicité. Lorsque les lois et les valeurs sont appliquées d’une manière aléatoire, il serait mieux ne pas les appliquer du tout.

Screen shot 2014-01-09 at 1.00.43 PM Screen shot 2014-01-09 at 12.57.48 PM Screen shot 2014-01-09 at 12.58.14 PM Screen shot 2014-01-09 at 12.58.42 PM Screen shot 2014-01-09 at 12.59.17 PM

  1. No comments yet.
  1. No trackbacks yet.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: