Home > Algerian politics, Algerie, Bouteflika, Les élections présidentielles algériennes du 17 Avril > Algérie: Keep Calm & Carry On: Les émotions et le zèle dans le frigo

Algérie: Keep Calm & Carry On: Les émotions et le zèle dans le frigo

Billet Publié aussi sur Le Quotidien d’Algerie

Je n’ai pas une boule de cristal pour voir l’avenir de l’Algérie, mais je crois et je pense (et je crois que je ne suis pas le seul) que nous sommes à un moment critique où tout le monde doit se calmer d’un cran. Nous assistons à une évolution grave de la situation, une division probable dans les hautes sphères de l’institution militaire, et une panique évidente de ceux qui ont poussé et sont encore en train de pousser la candidature de Bouteflika. C’est dans ces moments là que nous ne devrions pas ajouter au bruit ambiant et au brouhaha, ou prendre des positions plus radicales ou faire dans gesticulations inutiles, et en dépit de toutes les provocations qui vont venir, nous devons résister a cela.

C’est ma conviction la plus ferme que nous devons: 1) continuer et maintenir la pression; et 2) être prêt à s’asseoir et à faire des compromis. Oui des compromis entre nous et avec le pouvoir. Le mot “compromis” n’est pas un mot sale, grossier, ou une expression de trahison ou de faiblesse. Le compromis pour le bien de tous (the greater good) est le cœur battant de la politique dans une démocratie.  Il ne faut pas laisser la perfection être l’ennemi du bien, ou le compromis être l’ennemi de la solution. Comme disait le Mahatma, “Un œil pour un œil rendra le monde entier aveugle(An eye for an eye will leave everyone blind), et nous ne sommes certainement pas de meilleurs politiciens que Gandhi.

IMG_5661

Comme on sait, une bête acculée, comme le pourrait l’être notre régime agonisant en ces moments,est plus dangereuse parce qu’elle n’a plus rien a perdre. Il ne faut pas donc qu’on arrive à une situation de zero-sum game où la victoire de l’un se fêterait sur les cendres de l’autre et où seuls les radicaux des deux bords récolteraient les fruits du succès.  Consultez l’histoire et vous allez constater que les révolutions radicales ont presque toujours mené à des gouvernements postrévolutionnaires radicaux et un cycle de problèmes de gouvernance chronique. Ergo, Il faut qu’il y ait une porte de sortie pour les dirigeants de notre régime, en quelque sorte honorable même s’ils ne la méritent pas. Bien sûr, le cadre de cette «honorable sortie” reste encore a être déterminé et défini, mais le plus important est que nous soyons prêts à offrir et à accepter cette “porte de sortie”. Sinon ces “jusqu’au-boutistes”, qu’on connaît très bien, s’ils se sentent acculés et coincés, comme une bête blessée, brûleraient la maison et tout ce qu’il y a dedans

Je ne dis pas que nous devrions arrêter. Non. Je dis qu’il faut maintenir la pression, mais être prêt à faire des compromis pour le “greater good.”  Et Il ne s’agit pasde moi et de ma génération, nous sommes déjà de l’histoire. Et Il ne s’agit pas aussi de votre génération, vous êtes, hélas, aussi déjà de l’histoire. Mais il s’agit de la prochaine et celle après la prochaine. Donc, il faut mettre de l’eau dans notre vin, comme on dit, et mettre nos egos, nos émotions, et notre zèle de côté. let cooler heads prevail!

  1. No comments yet.
  1. No trackbacks yet.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: